Minimalisme

Mes 5 premières étapes d’apprentie minimaliste

05.02.2019

Il y a quelques années je me cherchais encore, j’avais envie de devenir une personne différente, mais surtout moi-même. Pour me sentir bien dans ma peau, mais aussi dans ma tête. Mes 25 ans ont vraiment été un déclic. Je vais vous expliquer en quelques étapes mes petits changements pour commencer mon aventure minimalisme ♡

L’envie de devenir minimaliste

Il m’a fallu du temps pour trouver un petit sens à ma vie, pour me sentir en harmonie avec mes valeurs. Vivant en région parisienne, j’ai de plus en plus de mal avec le monde et cette population sans cesse en mouvement. J’aime de plus en plus le calme et les moments cocooning à la maison. Quand les sorties deviennent une obligation, je suis très vite submergée. Dans les magasins par exemple où les couleurs sont criardes, le monde et le bruit m’agressent.

D’autre part, quand je choisis de sortir, je m’y prépare, ce qui me permets d’apprécier davantage ces moments en communauté, (festivals, petits concerts, spectacles …). Pour combattre ce malaise, j’avais commencé la méditation avec l’application 7mind les antisèches du bonheur que je vous recommande vivement, mais le manque de temps m’empêche d’être assidue. Pourquoi cette application en particulier ? J’ai lu une interview de Jonathan Lehmann, le fondateur dans le magazine Open Mind et j’ai vraiment eu un coup de cœur pour son histoire ! D’ailleurs je dois lire son livre qui m’attend sur ma table de chevet : Journal intime d’un touriste du bonheur.

Vers la route du minimalisme

Vivant dans un petit appartement, difficile de stocker. J’ai de la chance d’avoir un amoureux très immatérialiste et économe, c’est vrai, ça aide ! Mais moi du coup, je comblais son vide par mes objets. Très dépensière et à l’affût des dernières nouveautés déco, pas évident de me restreindre.

Mais un retour à la réalité m’a fait prendre conscience de ces achats inutiles : quelques soucis financiers, une envie de changer de vie et de travailler moins pour avoir plus de temps pour moi (famille, bien-être, amis, projets…). Et qui dit travailler moins, implique forcément une baisse de revenus. Il faut choisir et j’ai préféré m’adapter. Rentrer chez moi et avoir un intérieur rangé/sobre pour libérer ma créativité. Par exemple quand je commence un projet créatif, il faut absolument qu’autour de moi tout soit rangé et en ordre, afin de travailler dans de bonnes conditions. Autrement, mon esprit est très vite brouillé et pas du tout créatif.

Du coup le fait de me libérer des objets superflus, m’aide à me concentrer et avoir l’esprit libre. Je vous recommande le groupe Facebook Gestion budgétaire, entraide et minimalisme qu’une amie m’a conseillé – Coucou Aurélie, si tu passes par ici.

Être blogueuse c’est recevoir des cadeaux et faire des partenariats

Alors oui, il m’arrive de plus en plus de recevoir des cadeaux de la part des marques pour créer leur contenu. J’aime énormément les découvrir et vous dégoter de jolies marques et produits. Mais je n’accepte pas tout, seulement ce qui correspond à la ligne éditoriale et mes valeurs – Kit media et de blogueuse green.

Apprentie minimaliste en 5 étapes pour moi, c’est :

  • Faites le tri et prévenez vos amis/famille de votre nouveau style / mode de vie
    Il est important de faire le tri dans vos placards afin de commencer réellement cette nouvelle étape de votre vie. J’ai personnellement commencé par lire le livre de Marie Kondo illustrée et j’ai appris pas à pas ses méthodes de rangement. Et depuis peu la série Netflix est sortie ! Je vous conseille davantage le livre (car la série fait plutôt office de / penser à une télé réalité américaine). Cette étape de tri est indispensable puisqu’elle va vous obliger à vous séparer de tous les objets qui vous semblent désormais inutiles. Alors, passez au grand ménage et pensez à donner ou vendre ces objets : seconde main for ever.
  • Se créer un tableau Pinterest sur le minimalisme
    Prenez du temps pour vous, devant une série avec un bon petit thé/café, et créez votre propre tableau Pinterest avec tout ce qui vous inspire en terme de minimalisme (ambiances, décoration, livres, intérieurs…).
  • Faites le tri dans votre boîte mail
    J’ai commencé par cette étape. Je regarde mes mails plusieurs fois par jour sur mon téléphone et j’ai pris l’habitude de me désabonner à chaque fois que je reçois un mail qui ne m’intéresse pas. Le surplus de mails évite la pollution visuelle et la charge mentale. Toi aussi, tu vois cette notification sous forme de petite boule rouge dont tu n’arrives plus à te débarrasser ? Et bien moi, tout ça c’est fini, je m’organise ! Il suffit d’aller en bas du mail en question et de cliquer sur le lien me désabonner ou unsubscribe au fur et à mesure. J’ai supprimé récemment les newsletters de Kiabi, L’avant Gardiste, Promod, H&M… des newsletters qui, pour moi, sont devenues trop fréquentes, qui me poussaient à la consommation et qui me faisaient perdre mon temps. Aujourd’hui, si j’ai un besoin particulier, je vais directement sur le site en question, cela m’évite de craquer pour des choses dont je n’ai pas besoin. Et je vous assure, grâce à cette méthode, j’ai fait des économies et mon armoire déborde moins… Le dressing minimaliste, c’est une autre histoire et c’est ma prochaine étape, patience !
  • Évitez les boutiques (et) solderies
    Aaaah les magasins du style La Foir’Fouille, Action, Gifi… À l’époque je sortais de ces boutiques avec tellement de babioles inutiles. Maintenant j’évite d’y aller pour faire des économies et éviter de m’encombrer. Quand j’ai besoin d’un objet, je vais déjà regarder sur internet, l’enregistrer dans une wishlist sur mon téléphone et commander quand ma liste est bien remplie pour éviter les frais de port trop exorbitants.
  • Demandez des cadeaux utiles ou des sorties pour vos anniversaires ou Noël.
    Comme dans mon article Mes idées cadeaux de Noël green , j’ai choisi de commander des cadeaux utiles en prenant le temps de bien réfléchir à ceux dont j’ai réellement besoin. Et là aussi, pourquoi ne pas penser aux objets de seconde main ? Un livre est par exemple lu par 3 personnes dans votre famille, alors plutôt que d’en demander un tout neuf et brillant, pourquoi ne pas proposer des sites de livres d’occasion.

Je tiens à remercier ma copine Lucile qui m’a aidé à rédiger mon article et qui m’a aiguillé sur la création de ce schéma du minimalisme. Elle est actuellement en recherche d’un poste à Nantes dans le domaine de la communication. J’ai fait appel à elle pour ses talents de rédaction et sa facilité à imaginer des projets de communication. Je vous glisse son profil Linkedin pour le partager autour de vous ! La petite nouvelle, comme on se complète vraiment bien, elle va intégrer la rédaction Marmille, pour vous proposer quelques articles sains.

J’espère que ce premier article sur mon introduction au minimalisme vous a plu et inspiré ♡ J’aimerai beaucoup avoir vos retours sur ce sujet et vos conseils d’apprentie ou même de confirmé dans ce domaine. À très vite !


Un schéma “j’envisage d’acheter” pour vous aider dans vos achats

Schema-minimalisme

No Comments

    Leave a Reply

    4 × cinq =