bilan-sterilet-cuivre-contraception
Féminin Green Humeurs

Mon bilan – 4 ans sous stérilet en cuivre

07.02.2019

Cela fait déjà plus de 4 années que j’ai renoncé aux hormones et donc à la pilule contraceptive. D’ailleurs j’avais écrit un article sur le sujet pour raconter mon expérience, il y a quelques mois – 3 ans sans pilule. Aujourd’hui, cela me semble important de vous partager mon ressenti et mon bilan sous stérilet en cuivre. Il a été pour moi le meilleur moyen de contraception, mais avec ses quelques inconvénients…

J’ai perdu mon stérilet en cuivre

Et oui, vous avez bien lu… J’ai perdu mon stérilet il y a quelques mois. La durée maximale d’un DIU (stérilet en cuivre) est de normalement 5 ans, ensuite il faut le remplacer chez sa gynécologue. Je me plaignais de mal de ventre pendant mes Lunes (règles, ici on les appellent comme ça, c’est plus mignon non ?), alors que d’habitude je pouvais supporter la douleur. Je suis tombée sur différents articles par la suite, qui disait que le stérilet ne se gardait pas vraiment 5 ans, comme indiqué. Après tout dépend des femmes, nous sommes toutes différentes.

J’ai également fait l’erreur de tester la nouvelle CUP des laboratoires Claripharm. Alors que celle-ci est déconseillée quand on porte un DIU. Tout allait bien jusqu’au moment où je l’ai mal enlevé avec cet effet “ventouse” qu’il faut à tout prix éviter. Mon stérilet à dû se déplacer légèrement et depuis des douleurs atroces pendant mes premiers jours de règle sont apparues. Je me tordais de douleur par intermittence, comme de petites contractions. Cela tombait vraiment mal, car ce soir là j’étais seule chez moi, j’ai vraiment paniqué… J’avais une sensation de gène, et puis un moment j’ai senti le fil de mon stérilet, j’ai tiré, et j’avais avec moi mon stérilet ! La douleur a fini par passer et j’étais surtout rassurée.

Comment je gère sans contraception avec mes vraies hormones naturelles

Aujourd’hui, je me suis laissée le temps de vivre sans contraception, pour re-découvrir mon corps au naturel. Et ça me fait un bien fou ! Je me suis rendue compte aussi, comment le stérilet en cuivre pouvait, même de manière naturel modifier mes hormones. Aujourd’hui, j’apprends à connaitre mon corps encore plus et surtout je reconnais les différentes périodes de notre cycle et leurs symptômes (période d’ovulation, début des lunes…).

Pour le moment, nous avons opté pour le bon vieux préservatif en attendant que mon corps se remette de ses émotions. Pas tellement sexy et zéro déchet, mais bon pour le moment je suis bien contente qu’il existe ! D’ailleurs si vous voulez opter pour des alternatives naturelles, je vous invite à lire l’article d’Asmae du blog – Take It Green qui est très intéressant. Sachez que depuis le 10 décembre 2018, les préservatifs masculins de la marque EDEN, fabriqués par le laboratoire Majorelle sont remboursés sur ordonnance.

Depuis que je n’ai plus de stérilet cuivre :

  1. Mes règles sont vraiment moins abondantes et durent moins longtemps (4 jours au lieu de 6/7 jours). Fini les scènes Dexter dans la salle de bain !
  2. Plus de mal de ventre comme avant, mes règles arrivent plus en douceur ! Avant, j’avais des minis contractions 1 semaine avant.
  3. Pas corps étranger en moi et donc plus panique inutile.

Le stérilet en cuivre à quand même fait son job, 4 ans à l’intérieur de moi ! Pas de bébé, pas de panique, c’était une contraception qui me convenait parfaitement, jusqu’au jour, où il s’est déplacé. En même temps, c’est un peu de ma faute hein ? CUP / STÉRILET : NON NON. J’ai des souvenirs tellement proche de mes douleurs, que je préfère attendre… J’irai faire une échographie avant de choisir et de me décider sur un moyen de contraception qui me correspond vraiment. Mais si j’ai le choix, je ne reviendrai dans aucun cas à la pilule (of course). J’ai bien dit “si j’ai le choix”, car dans mon précédent article certaines ont réagit en me disant que malheureusement pour elles, la pilule était leur seul moyen de contraception (cas d’endométriose…).

Quels compléments alimentaires j’utilise ?

Hormones ingérables, sautes d’humeur etc… J’ai remarqué une très légère différence d’humeur et d’un léger sentiment de dépression à l’arrivée de mes règles. Je fais donc une petite cure d’une semaine avant mes règles, d’Omega 3 que je commande chez Fleurance Nature. Ce complément alimentaire permet un rééquilibre émotionnel, ralentir la production de cortisol (l’hormone du stress). Les Oméga 3 sont donc très utiles en cas de période de stress ou de petites baisses de moral. Je prends deux comprimés le matin pendant 1 semaine et demie et je vois une vraie différence. Je suis plus motivée, je retrouve ma joie de vivre et j’ai plus d’énergie pour concrétiser mes projets.

L’application Clue pour gérer mes cycles

Pour gérer mes cycles, j’utilise une application mobile Clue, que j’adore ! Elle est très ludique, graphique et coloré. Il suffit de sélectionner vos humeurs et vos effets secondaires journaliers. Je vous invite à lire l’article de Madmoizelle qui vous explique en détail son fonctionnement.

La Symptothermie

Cette méthode naturelle m’a interpelée, il y a quelques mois. J’avais vu le reportage “No pilule”, avec une brève apparition de ce sujet en fin de visionnage. La Symptothermie s’appuie sur l’observation de deux ou trois signes : la température, la glaire cervicale, la position du col de l’utérus, mais aussi le ressenti interne. C’est une démarche écologique, responsable et durable. Passé l’effort d’apprentissage (environ 3 cycles), quelques minutes d’attention par jour suffisent, et seulement durant la phase fertile. On ne prend pas sa température durant tout le cycle ! Je n’ai pas pris le temps encore de me pencher sur le sujet, mais j’y compte bien ! J’attends avec impatience l’article de Gala qui va se renseigner en détail sur cette méthode naturelle.

Et vous connaissez-vous cette méthode de contraception naturelle ?

Voilà j’espère que mon mini reportage pourra aider certaines d’entre vous !
Je compte sur vous pour me partager vos expériences également avec le stérilet, la pilule, ou même la Symptothermie ♡

* Je tenais à préciser que je ne suis pas du tout médecin, je partage seulement avec vous mon expérience de femme.

7 Comments

  • Reply
    Bp
    02.08.2019 at 07:26

    J’ai un DIU cuivre depuis 3 ans, et aucun soucis. J’ai effectivement quelques douleurs aussi une semaine avant d’avoir mes règles, mais rien de gênant, ça ne dure pas, je le ressens comme une alarme « attention J-7 ». De même que mes règles ne sont pas plus longues, 4 jours en moyenne (sous pilule je pouvais atteindre 7 jours. Comme quoi…). Mes douleurs de règles sont aléatoires, il y a des cycles où j’aurais mal tout l’après-midi, des jours où j’aurais mal par intermittence durant la soirée, et d’autres fois pas du tout… L’intensité varie aussi. J’utilise d’ailleurs une cup (meluna taille S), et je n’ai jamais eu de soucis pour l’instant, je fais toujours attention à la retirer en douceur. Évidemment je ne l’avais pas utilisée les 3 premiers cycles, pour laisser le temps au stérilet de s’implanter, sans mauvaise surprise. Une fois l’échographie de contrôle passée, je m’y étais remise, et voilà, aucun soucis !
    Seul autre petit défaut, qui peut-être n’en est pas un : je ressens mes ovulations, et il arrive qu’elle me laisse une mini (vraiment mini) trace de sang au cours de la journée. Mais j’ai pris la pilule de mes 15 à 20 ans avant cela, je n’ai donc jamais vraiment su ce que ça faisait d’ovuler, je ne me rappelle pas d’avant (et mon corps n’était peut-être pas encore aussi parlant à l’époque). J’ai lu et entendu de ma sage femme que chez certaines femmes, l’ovulation peut causer naturellement ce mini saignement, et que tant que ce n’en est pas un « vrai » il n’y a aucun soucis.
    En bref ce DIU me convient totalement, et j’espère que cela continuera car les autres moyens de contraception ou de gestion de la fertilité ne semble pas me correspondre.

  • Reply
    Marion
    08.02.2019 at 09:40

    Bonjour alors avant le DIU cuivre j’étai très sereine à l’approche de mes règles et pendant mes règles : pas douloureuses, durée de 3 jours (voir grand maximum 4 jours pour les dernières dernières mini gouttes) . J’étais vraiment réglée comme une boîte à musique, parfois j’oubliais mes règles et le jour où je me disais « fichtre je ne suis pas censé avoir mes règles un de ces quatre ? » elles arrivaient dans la semaine. C’était un peu comme si mon esprit était connecté à mon corps, même si je n’étais pas à l’aise avec ce dernier j’étais à l’aise avec ce côté de ma féminité Maintenant avec le stérilet je ne comprends plus mon corps, ça fait déjà 1 an que je l’ai mais mes règles sont devenues irrégulières, longues (de 5 à 6 jours voir toute la semaine), des douleurs pré-pendant les menstru (contraction de folie), la poitrine qui gonfle et qui fait mal… j’essaie de calmer le tout avec de l’HE de sauge sclarée et infusion de la meme plante ce qui fonctionne quand je n’oublie pas, mais franchement d’un côté je suis contente de ne pas avoir du prendre la pillule (j’ai fait posé mon DIU à 23 ans vu que j’avais ma 1ere relation), mais la paix que j’avais avec mon corps me manque
    Merci pour cet article en tout cas bonne journée

    • Reply
      Marmille
      08.02.2019 at 13:20

      Coucou Marion 🙂
      Oui je te comprends totalement, je pensais aussi que je stérilet en cuivre n’allait pas du tout modifier mon corps… et bien en faite si légèrement. J’hésite encore à en remettre un, même si c’est pour moi, le meilleur moyen que j’ai trouvé pour le moment ! Je t’avoue que je vis mieux sans rien du tout, donc bon je vais me renseigner sur la Symto et je vous ferais sans doute un article. Belle journée à toi et encore merci pour ton témoignage si précieux !

  • Reply
    L'amour des trois agrumes
    07.02.2019 at 21:18

    J’ai eu quasi la même mésaventure cup-DIU mais au bout d’une semaine seulement. Dans mon cas je pense que ce n’est pas l’effet ventouse mais que j’ai tout simplement pincé et tiré les fils entre les bords de ma cup. J’ai eu une sensation de grosse contraction du bas-ventre et j’ai appelé la sage-femme qui m’a reçue 2h après et a à peine eu à tirer les fils pour récupérer mon DIU. Elle m’en a reposé un dans la foulée et depuis (3 ans) tout roule ! J’ai de l’endométriose mais je m’accroche à mon DIU au cuivre pour le moment pour connaitre mon corps et ses cycles au naturel.

    • Reply
      Marmille
      07.02.2019 at 22:08

      Coucou Ah ça me rassure ton expérience, mon fil a dû aussi se coincer moi aussi… et puis je l’avais depuis plus de 4 ans aussi. Et depuis tu utilises toujours la cup ?

  • Reply
    Lauriane
    07.02.2019 at 19:57

    J’ai eu un stérilet, la pose et le retrait avait été douloureux. Suite à ça je n’ai rien remis. A l’inverse j’ai des règles plus douloureuses, plus abondantes, une humeur exécrable à l’approche des règles mais on s’y fait !

    • Reply
      Marmille
      07.02.2019 at 22:23

      Ah mince, moi j’arrive vraiment à gérer depuis que je suis “au naturel”. Oui on s’y fait mais tu peux peut être essayer l’oméga 3 pour l’humeur et pour la douleur ma bouillotte est ma meilleure amie 🙂

Leave a Reply

quinze − quatre =